Rollmops Dream

 
 
 

Date et lieu

De nos jours, dans "un monde quasiment semblable au nôtre, encore qu'un chouïa décalé"...

Sujet

Toujours soucieux de satisfaire le lecteur, Le Narrateur propose deux résumés de la situation. Version courte : Gilbert Lafolette dit le Barbant, ainsi que ses potes, se trouvaient plutôt dans la mouise.

Version longue : voir à l'intérieur (p.11), où le temps qui nous est imparti ne nous est pas complété au même tarif. (4ème de couverture, 1991).

 

Éditions

Couverture de Vatine.

  • 1ère édition, 1991
  • Paris : Fleuve Noir, février 1991 [impr. : 01/1991].
  • 18 cm, 187 p.
  • Illustration : Vatine (couverture).
  • (Anticipation ; 1802).
  • ISBN : 2-265-04443-1.
  • Prix : 24,70 F.
  •  

    Couverture de Jean Solé.

  • 2ème édition, 2006
  • in Konnar le Barbant, la collection intégrale
  • Paris : Éditions Bragelonne, septembre 2006.
  • 20 cm, 448 p.
  • Version intégrale et révisée
  • Illustration : Jean Solé (couverture).
  • ISBN : 2-35294-002-8.
  •  

  • 3ème édition, 2012
  • Paris : éditions Bragelonne, 27 août 2012.
  • (Bragelonne Classic).
  • Livre numérique.
  • 96 p.
  • ISBN : 978-2-8205-0568-2.
  •  

    Première page

    Après une longue et fructueuse réflexion sous un parasol rose à rayures vertes, le Narrateur estime qu'un résumé des chapitres précédents - voire des épisodes…, quasiment des volumes - s'impose.

    Toujours soucieux de se situer à la pointe de la technique afin de satisfaire le lecteur, le Narrateur, encore lui, propose dans la foulée deux formes de résumés : une version courte et une version longue, selon un procédé en vigueur dans les salles de cinéma et qui donne plutôt de bons résultats.

    Résumé (version courte)

    Gilbert Lafolette, alias "le Barbant" ou encore "Le Barbant", ainsi que ses potes n'étaient pas, comme dit la litote, dans la merde.

    Résumé (version longue)

    Gilbert Lafolette naquit dans un pays qui porte le joli nom de Barbanterie, qui est sans nul doute également un joli pays et qui se situe nous ne savons, pour notre part, pas trop où. Comme tu le vois, Lecteur, nous ne te cachons rien. Pas même nos lacunes. Ah ! souvenons-nous en passant des belles promenades toutes collantes de beaux sentiments, toi et moi sur la lacune, quand nous nous tenions par la main, rien que nous deux, et que nous n'étions pas encore obligés d'emmener ta mère en vacances. Comme tu le vois, Lecteur, nous t'en cachons si peu que nous ne craignons pas de nous égarer en ta compagnie, exactement comme si tu faisais partie de notre famille, du côté, cela va sans dire, de notre mère à nous.

    Note du Stupéfait de service : Qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Vous trouvez pas que ça démarre un peu raide ?

    Réponse au Stupéfait de service : Si.

    La Barbanterie, disions-nous - à moins, plus exactement, que nous l'allions seulement dire - , se situe quelque part dans un univers de mortels comme vous et moi, ou toi et nous, un monde quasiment semblable au nôtre, encore qu'un chouïa décalé. Une paille. Rien qu'une petite secousse de rien du tout, grande comme ça, et même peut-être pas.

    Un peu décalé signifie, cher Lecteur, à qui mous mâchons décidément toutes les explications comme c'est pas permis, qu'il s'agit quasiment du même monde que le nôtre, celui que tu connais, banane-Lecteur, sauf que c'est pas vraiment celui-là.

    Si tu as lu les épisodes précédents, tu sais tout cela. Sinon, c'est un grand malheur pour toi, mais il n'est pas encore trop tard, et de toute façon nous te souhaitons la bienvenue à bord, ainsi que bon courage - il va t'en falloir un paquet.

    Parce que le monde de Gilbert Lafolette est en quelque sorte un monde parallèle, comme il y en a des dizaines , et même qu'on pourrait dire des milliards de milliards de dizaines, aussi ne compte pas sur nous pour les inventorier ni même t'en donner des exemples, rien que d'y penser ça nous fatigue la tête, tu rigoles, ou quoi ? Et alors sur ce monde-là, celui de Lafolette, Gilbert, c'est comme qui dirait pareil qu'ici, qu'on te dit aussi, et si t'écoutes pas c'est pas la peine, va t'acheter Spirou ou bien Picsou Magazine et je

    Nous nous excusons pour cette interruption indépendante de notre volonté et de celle du Narrateur. Nous vous demandons, chers amis Lecteurs, un poil de patience.

    Sourire

     

    Revue de presse

    L'Année de la fiction 1991

    Polar, S.-F., fantastique, espionnage. Encrage, Amiens, 1992. Pages 245-246, Francis SAINT-MARTIN

    Après deux résumés, l'un court et l'autre long, l'action reprend. Ou plutôt, la diarrhée littéraire de l'auteur reprend.

    Les trois personnages arrivent en vue de la cabine téléphonique qui doit les ramener sur la Terre des héros. Bernard s'étonne de l'absence de Jacky-Marc, mais quelques explications un peu tordues de Gilbert suffisent à le rassurer ; il est vrai qu'il n'a d'yeux que pour Priscilla (enfin, vous savez qui!).

    Évidemment ce grand dadais de Jacky-Marc, présentement sous les oripeaux et le physique plutôt bien roulé de la chanteuse, a oublié le numéro de téléphone qui relie notre Terre à la Terre des héros, sans passer par le standard! Voilà qui est fâcheux, d'autant que nombre de passants branchés reconnaissent les rondeurs de Priscilla-Jacky-Marc. Tout cela finit par énerver Bernard qui s'en prend à la cabine téléphonique sous les yeux stupéfaits de deux Pandore de passage.

    Pourtant, malgré l'astuce et la célérité que l'on reconnaît à ces zélés fonctionnaires, nos héros parviennent à s'enfuir, d'autant qu'ils sont aidés dans cette manœuvre par un agent du Bureau local des héros sur la Terre. Il leur faut alors retourner sur les lieux du concert des Rollmops afin de récupérer le sac à main de J.-M.-Priscilla qui s'en veut de ne pas avoir plus de mémoire. Ce précieux objet renferme en effet le fameux numéro d'appel, soigneusement noté.

    Pendant ce temps, les Rollmops ne se sont toujours pas remis de la cruelle absence de leur chanteuse... et la salle chauffe, mais pas vraiment sainement. Les médias s'en mêlent et les questions deviennent gênantes. Bref, tout risque de tourner au vinaigre! C'est alors que, par un artifice dont l'auteur seul peut être tenu pour responsable, la situation bascule : les Rollmops entrent en possession du fameux sac et donc du numéro d'appel et, toujours grâce à la sagacité de l'auteur, comprennent tout ce qui leur permettra de rejoindre la Terre des héros. Et tout le monde se retrouve dans une cabine téléphonique un peu bondée, mais réparée par le service d'entretien des héros.

    Ce même service propose à Gilbert, un peu coincé sur Terre, l'aide d'un héros de secours. Entre-temps, sur la Terre des héros, certains complotent pour empêcher le retour de Bernard qui ne semble guère apprécié par ses pairs. Mais le poids de son père permet d'éviter cet écueil.

    De retour sur Terre, voilà qu'apparaît le héros de secours, Valentin, un "pays" de Gilbert...

     

    Page créée le vendredi 14 novembre 2003.