Mecanic Jungle

 
 
 

Date et lieu

Dans plusieurs dizaines de milliers d'années, peut-être davantage, sur Terre…

Sujet

Il vaudrait mieux jamais ne poser de questions. Mais pourtant, un matin, Denn se réveille en plein cœur du malaise, la tête emplie de questions. Qu'est-ce que la Cité ? La Cité, c'est le monde, c'est l'univers, c'est tout. Cela n'a pas de commencement, ni de fin… Mais est-ce vraiment cela ? Qui est Ollo ? Ollo est celui qui est, celui qui dirige, celui qui commande, qui a créé la Cité. C'est l'Âme. C'est la Cité…

Mais est-ce vraiment cela ? Pourquoi dans la Cité, y a-t-il des Nettoyeurs, et des Sujets, et surtout des Exclus ? Pourquoi des Nettoyeurs, comme Denn, dont la tâche consiste à pourchasser et tuer les Exclus ? Et pourquoi un Sujet devient-il brutalement un Exclu ? A cette question au moins, Denn trouvera rapidement la réponse. Et les mystères, les secrets s'effriteront pour découvrir l'enfer. (4ème de couverture, 1973).

 

Éditions

Couverture de René Brantonne.

  • 1ère édition, 1973
  • Paris : Fleuve Noir, II/1973.
  • 18 cm, 235 p.
  • Illustration : René Brantonne (couverture).
  • (Anticipation ; 566).
  •  

    Couverture de David Lewis.

  • 2ème édition, 1982
  • Paris : Fleuve Noir, juillet 1982 [impr. : 19/05/1982].
  • 18 cm, 187 p.
  • Illustration : David Lewis / Vloo (couverture).
  • (Super luxe Les Lendemains retrouvés ; 121).
  •  

    Première page

    Dans le silence presque parfait, le ululement de la sirène monta. Un son aigu, criard, qui enflait progressivement. Le véhicule s'approchait à grande vitesse.

    Sur les trottoirs mobiles, les passants tournèrent leurs regards vers la chaussée centrale. Ils avaient de longs visages pâles, des yeux plutôt vides, comme des masques figés qui ne reflétaient pas la moindre expression.

    En quelques secondes, le hurlement de la sirène fut à son paroxysme. Jaillissant de derrière un coude de la chaussée, à cet endroit où étaient braqués les regards des passants, le motobil rouge comme une flamme fit son apparition. Parmi les passants aux pieds soudés sur les trottoirs mécaniques, certains eurent comme un geste de recul instinctif. Rien de bien appuyé. Une simple esquisse.

    Le motobil passa, sirène braillante, comme une flèche. On put distinguer, néanmoins, les visages serrés, durs, de l'équipage casqué. Cinq hommes en combinaisons rouge sang, debout derrière le conducteur, parfaitement pétrifiés.

    Puis le motobil disparut, une centaine de mètres plus loin, derrière un nouveau coude de la chaussée.

    Les regards des passants retournèrent se poser à leurs pieds, n'importe où sur les murs blêmes de la Cité, tandis que, au fond d'un néant lointain s'enlisait la plainte de la sirène.

     

    Revue de presse

    Fleuve Noir Informations

    Eugène MOINEAU

    Dans la Cité, les hommes et les femmes vivent. On les appelle des Sujets. Ils accomplissent leurs tâches. Ils se reposent et prennent des drogues. Ainsi va la vie. Ils appartiennent à la Cité, et la Cité appartient à Ollo. Ceux qui peuvent approcher Ollo sont rares, et en certains points de la Cité, on n'imagine même pas que des Sujets puissent approcher Ollo ; on ne sait pas qui est Ollo ; on ne sait pas ce qu'est la Cité.

    Il y a aussi, parmi les Sujets, cette caste des Nettoyeurs. Et il y a les Exclus, ceux qui ne servent plus à la Cité, que la Cité rejette impitoyablement. Les Nettoyeurs chassent et tuent les Exclus. Denn est un Nettoyeur. Il ne prend plus de plaisir à la chasse ; tuer ne lui procure plus la moindre joie. C'est un mauvais signe.

    De plus, Denn se pose des questions. Mille questions qui surgissent et gonflent en lui, qui l'emprisonnent. Car si grande soit la Cité, si puissant soit Ollo, qu'y a-t-il au-delà des limites du monde ? Qu'y a-t-il plus loin et plus haut qu'Ollo ?

     

    Fiction

    N° 240, décembre 1973. Denis PHILIPPE, pp. 158-159

    Pierre Suragne fonce dans la science-fiction à mesure qu'il la découvre, avec l'ardeur d'un néophyte. Il lui arrive d'être entièrement original, mais aussi de se faire piéger allègrement dans les sentiers battus. Mecanic jungle en est un exemple, qui nous emmène droit à la sempiternelle cité future couvrant toute la Terre et dont les habitants ont à peu près autant de libre arbitre que des fourmis. Comme de juste, nous suivons la prise de conscience et la révolte d'une de ces fourmis, Denn, qui, bien que faisant partie d'une équipe de "nettoyeurs" (policiers chargés de la liquidation des "exclus") se pose tant de questions qu'il finit par être exclu lui-même ; il quitte la jungle métallique de la ville et rejoint, sous terre, les hommes libres qui préparent des lendemains qui chantent.

    Ce synopsis me semble rigoureusement calqué sur Farenheit 451, le film plus que le livre d'ailleurs, que Suragne a dû voir récemment à la télévision et qui lui a procuré le choc nécessaire à la création. Tout s'y retrouve, jusqu'aux détails : le motobil "rouge comme une flamme" des nettoyeurs qui parcourt la cité au grand effroi des habitants sort droit de la voiture des pompiers de Truffaut, tandis que la porte de la cellule de Denn, qui refuse de s'ouvrir dès lors que celui-ci commence à penser mal, rappelle le mât de la caserne des pompiers qui ne fonctionne plus pour Montag dans les mêmes circonstances. Très linéaire dans son déroulement, sans surprise ni suspens véritable (on voit très bien tout de suite où l'auteur va nous mener - et pour cause !), Mecanic jungle est jusqu'à présent le F.N. le plus faible de Suragne, bien qu'il nous y ménage tout de même de belles pages - comme la mort de Laüa, compagne de Denn (pp. 150-152) ou cette séquence chez les Libres au cours de laquelle le jeune homme doit pour la première fois faire l'amour sous surveillance médicale pour qu'on se rende compte s'il est apte à la procréation, car dans la ville les naissances passent par la "Machine à naître", et l'existence y est tout à fait asexuée (pp. 206-215). Ce qui eût pu être grotesque ou pornographique est au contraire traité avec beaucoup de tendresse et de délicatesse.

     

    L'Année 1982-1983 de la Science-Fiction et du fantastique

    Dirigée par Daniel Riche.- Paris : Temps futurs, 1983, page 127

    Qu'est-ce que la cité ? Qui est Ollo ? Pourquoi, dans la cité, y a-t-il des Nettoyeurs, des Sujets et des Exclus ? Suragne au mieux de sa forme.

     

    Page créée le mardi 14 octobre 2003.